Tous fous ? L'influence de l'industrie pharmaceutique sur la psychiatrie

 
Écosociété Liste des titres Liste des auteurs Collections Commandes Coordonnées



Recevez nos infos


Offre d'emploi

Nous sommes actuellement à la recherche d'un.e assistant.e de bureau, 1 jour/semaine.
Plus d'infos

AVIS IMPORTANT

Suite à des modifications unilatérales de ses conditions commerciales effectuées par Renaud-Bray, notre distributeur Diffusion Dimedia a dû cesser de l'approvisionner. Il se peut donc que vous ayez des difficultés à trouver nos ouvrages dans les magasins Renaud-Bray, mais ceux-ci peuvent être obtenus facilement dans toutes les autres librairies et détaillants de livres au Québec.

Merci de votre compréhension.

 
Autres titres de
J.-Claude St-Onge



Tous fous ?
L'influence de l'industrie pharmaceutique sur la psychiatrie

J.-Claude St-Onge


978-2-89719-042-2
février 2013 - 372 p. - 25 $ - 19 euros



Une personne en deuil souffrirait de « dépression majeure » si elle n’arrive pas à surmonter son chagrin après deux semaines. Une personne très timide serait atteinte de « phobie sociale » et un enfant qui conteste les adultes et les règles, serait taxé de « trouble oppositionnel avec provocation». Sommes-nous tous devenus fous ?

En 60 ans, le nombre de troubles mentaux répertoriés dans le DSM, la « bible » des psychiatres, est passé de 60 à plus de 400 alors que la consommation de psychotropes a augmenté de 4 800 % aux États-Unis au cours des 26 dernières années. Or, cette épidémie de « maladies mentales » est très largement fabriquée, nous explique J.-Claude St-Onge dans cet essai sur l’influence démesurée de l’industrie pharmaceutique sur la psychiatrie.

Tous fous ? cible les thèses de la biopsychiatrie, selon lesquelles la détresse psychologique résulterait d’un déséquilibre chimique dans le cerveau, sans égard au contexte social et personnel des patients. L’auteur remet en question la prescription massive d’antidépresseurs et d’antipsychotiques aux effets sous-estimés et souvent dévastateurs : anxiété, pensées suicidaires, diabète, AVC, atrophie du cerveau…

Mais l’exploitation du mal-être est extrêmement lucrative et les compagnies pharmaceutiques sont prêtes à tout pour satisfaire l’appétit insatiable de leurs actionnaires : médicalisation des évènements courants de la vie, essais cliniques biaisés, corruption des médecins, intimidation des chercheurs… Même les amendes salées contre ces agissements ne les font pas reculer.


J.-Claude St-Onge est professeur de philosophie à la retraite et docteur en socio-économie. Il a publié, chez Écosociété, L’imposture néolibérale (2000), Les dérives de l’industrie de la santé (2006) et L’envers de la pilule (2008). Ce dernier ouvrage a obtenu le prix Orange de l’Association des groupes d’intervention en défense des droits en santé mentale du Québec.


TABLE DES MATIÈRES

Remerciements
Noms des principaux psychotropes cités dans cet ouvrage
Liste des sigles

Introduction

Chapitre 1 Sommes-nous tous fous ?
Une véritable épidémie ?
Seulement 4 800 % de plus qu’en 1986 !
Les enfants : un nouvel eldorado
Une industrie qui croule sous l’or
Prescrire ou ne pas prescrire ? « D’abord ne pas nuire »
Presque tous « fous » ? Faut pas en faire toute une histoire...

Chapitre 2 La crise de validité du DSM
Une explosion de troubles mentaux
Une « maladie » comme les autres ?
La classification et l’identification des troubles mentaux
La transformation des émotions en symptômes

De la subjectivité des diagnostics
Un consensus entre experts aux allures de conflit d’intérêts
Le manque de fiabilité et de validité des diagnostics
Deux, trois, quatre diagnostics…
L’ignorance des « causes » de la maladie mentale et le double langage de l’industrie

Chapitre 3 Gènes, environnement et troubles mentaux
Le tout biologique
L’impérialisme biopsychiatrique
« C’est dans mon ADN ! »
Les déterminants sociaux des maladies : vivre au bas de l’échelle rend malade
Biologie, environnement et schizophrénie
Un environnement propice à la dépression

Chapitre 4 L’art de créer des pathologies

La chasse aux maladies est ouverte
Le brouillage des frontières entre le « normal » et l’« anormal »
Redéfinir une maladie et en élargir les critères
Le syndrome de stress post-traumatique devenu virtuel
« Vous n’êtes pas timide, vous êtes malade »
Le TDA/H : surdiagnostic et surprescription
La bipolarité succombe à la mode

La transformation des phases normales de la vie en maladie mentale
L’invention de nouvelles maladies
Le syndrome de l’humeur complexe
Un syndrome prémenstruel exacerbé
Le trouble de l’excitation sexuelle chez la femme

Des descriptions vagues et des maladies pour les pilules
Les périls de certaines formes de « prévention » chimique et de dépistage

Chapitre 5 La fabrication d’une épidémie
Quelle épidémie ? La misère sociale fabrique de la détresse
Environnement physique et symptômes « psychologiques » : les substances neurotoxiques
Le rôle des médicaments
Surprescription et dépendance
La marchandisation des troubles mentaux

Chapitre 6 Douze raisons de se méfier des essais cliniques
Règle d’or ou veau d’or ?
1 Des résultats favorables au commanditaire
2 Manque de représentativité : des patients triés sur le volet
3 Omission de publier les résultats négatifs : le biais de sélection
4 La séquestration des données
5 La répartition biaisée des patients
6 L’écrémage des résultats
7 Suppression et omission des résultats gênants
8 Comparaisons inadéquates
9 La période de purge fausse les résultats
10 La levée du double insu
11 L’évaluation biaisée des résultats
12 Les résumés mettent en valeur des résultats judicieusement choisis
Quels intérêts les agences de réglementation défendent-elles ?
L’effet placebo : gênant et réel

Chapitre 7 Vivre avec ses voix
Une histoire qui donne froid dans le dos
La découverte de la chlorpromazine
L’efficacité des neuroleptiques : des observations qui brouillent les cartes
L’étude CATIE : un clou dans le cercueil des neuroleptiques
À traiter nécessairement avec des neuroleptiques ?
Les nouveaux neuroleptiques : tout beau tout neufs ?
Des nouveautés sans valeur ajoutée et jusqu’à 100 fois plus dispendieuses qui ruinent la santé publique
La théorie du déséquilibre chimique
Visa le noir, tua le blanc
Des bénéfices chez 10 % des patients

Chapitre 8 Les neuroleptiques : quels résultats et à quel prix ?
Balancer risques et bénéfices : un art plutôt qu’une science
« Nos médicaments sont efficaces et sécuritaires »
Des tics handicapants : les effets extrapyramidaux
Les neuroleptiques conventionnels
Les neuroleptiques atypiques

L’augmentation des risques de diabète, d’AVC et de mortalité à long terme
Un risque accru de mort cardiaque subite
Le syndrome malin des neuroleptiques
Atrophie du cerveau
Chez les femmes enceintes
L’aggravation des symptômes psychotiques ?

Chapitre 9 Les antidépresseurs : la potion magique ?
Le mal du siècle ?
Efficacité des antidépresseurs et sévérité de la dépression
Les patients se porteront-ils « mieux que bien » ?
L’échelle Hamilton
Le placebo aussi efficace, sauf pour la dépression très sévère

Les antidépresseurs et la dépression chronique Le cerveau brisé : un déficit des neurotransmetteurs ?
La kétamine : un remède de cheval ?

Chapitre 10 Les effets pas si secondaires des antidépresseurs
Des médicaments sans danger ?
Des effets à géométrie variable
La molécule qui rend fou ?
Hostilité, tentatives de suicide et suicides
Des idées et des comportements suicidaires
De la tentative de suicide au suicide

La violence envers autrui
Le mécanisme induisant la violence
Des risques pour les foetus
Risque accru d’accident vasculaire cérébral et de mortalité chez les femmes post-ménopausées
Un risque accru de mortalité chez les personnes âgées
Chutes, fractures et accidents de la route
Autres effets indésirables
Accro aux antidépresseurs
Pour ne pas conclure

Chapitre 11 Fraude, corruption, évasion fiscale, amendes et cie
La maudite soif de l’or
Le palmarès de la fraude et de la corruption
Évasion fiscale, ristournes et relations incestueuses
Les promesses brisées de Pfizer
Le crime ne paie pas ?
Les neuroleptiques dans la ligne de mire
Mensonges et duplicité autour du Seroquel
Le Risperdal n’est pas de la poudre pour bébés
Des pots-de-vin pour prescrire un antidépresseur aux enfants
Le Canada lave-t-il aussi blanc que la Suisse ?

Chapitre 12 Une industrie tentaculaire
L’argent qui dissout les consciences
Une spécialité minée par les conflits d’intérêts
Des leaders d’opinion grassement payés
L’influence de l’argent sur le profil de prescription des psychiatres
L’infiltration des ordres professionnels et des organisations de patients
La formation médicale continue : une façon de blanchir l’argent
« Ô Canada » : la culture du secret

Chapitre 13 Les alternatives
Répliquer à ses voix
Traiter sans les effets toxiques des médicaments
Les psychothérapies
L’élément clé : le lien entre le thérapeute et son patient
La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)
La TCC et la dépression
La TCC et les psychoses

Traiter l’incurable
Du personnel mieux formé et l’imagination du coeur
Les psychothérapies : interminables et dispendieuses ?

Épilogue
Stigmatisation et déshumanisation de la détresse psychologique
La cure chimique en question

Annexe 1 : Petit lexique des principaux psychotropes

Annexe 2 : Brèves définitions des principaux troubles mentaux

Notes

Bibliographie


Index

 

.

 

 

1992-2014 © Les Éditions Écosociété
Webmaître :
Kombleu, 2008
Web design : Lab 9, 2007

Dernière mise à jour 12-04-2011